Tous les palmarès, de 1985 à aujourd'hui...

 

Historique

Extraits de l'article de Larbi-Mourad Bouldjennet dans l'actualité chimique, n°273, SCF. © SCF 2004

1 Contexte historique

Avant les années 1980, les représentations sociales de la chimie ont toujours été à son désavantage : de la dangerosité et la toxicité du "produit chimique", méconnu, voire mal aimé du grand public — qui, ne possédant pas ou peu de "culture chimique", l'accusait en permanence d'être un danger pour l'environnement —, à l'enseignement très théorique où les lois fondamentales étaient introduites plus ou moins comme des postulats. Le côté abstrait dominait et l'expérimentation était peu pratiquée.

2 Naissance des Olympiades

Louis Barbouteau

C'est dans cette conjecture qu'en 1983, l'idée d'une opération de grande portée, destinée à susciter l'intérêt des jeunes pour la chimie — et ce, dès l'enseignement secondaire — est venue à Louis Barbouteau, alors chef de la division des relations scientifiques extérieures du groupe Elf-Aquitaine. Il la baptisa "les Olympiades nationales de la chimie" et l'annonce fut faite le 9 décembre 1983.

Pour la première année, Elf-Aquitaine s'engagea dans la prise en charge financière de l'opération. Elle reçut le soutien d'autres partenaires du monde industriel et éducatif tels que la Société chimique de France (anciennement SFC, Société Française de Chimie), l'Union des Professeurs de Physique et de Chimie (UdPPC) (avant 1993, Union des Physiciens, UdP), le Comité National de la Chimie, le Ministère de l'Éducation Nationale et l'Union des Industriels Chimiques (UIC).

Les Olympiades nationales de la chimie s'adressaient à l'origine aux élèves de Terminales scientifiques, encadrés par les professeurs de sciences physiques en collaboration avec des ingénieurs chimistes. La première Olympiade a été organisée en octobre 1984.

3 Évolutions

Depuis quelques années, les Olympiades sont ouvertes également aux élèves de Première littéraire. Les élèves inscrits aux Olympiades travaillent collectivement en petits groupes sur un "projet de communication" traitant un sujet choisi librement par les élèves, lié à leur environnement immédiat et local (activité industrielles ou ressources naturelles de leur région) et ayant un rapport avec la chimie. Ils peuvent mener leurs recherches selon plusieurs aspects : scientifique, historique ou économique. C'est le principe de la pluridisciplinarité qui consiste à articuler au moins deux disciplines dans un même thème.

Depuis le concours 2003, l'Académie des Sciences décerne une médaille spéciale au premier lauréat lors d'une cérémonie solennelle sous la Coupole ; c'est une reconnaissance au plus haut niveau du rôle des Olympiades dans le renouveau de l'enseignement scientifique en France et de la valeur pédagogique de ses actions en faveur des jeunes lycéens.

4 Tous les palmarès :

1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994
1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004
2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
2015